La LIAT en zone de turbulences

Mardi 5 mars 2019

Julie Reifer-Jones, directrice de la compagnie, a voulu rassurer les différents pays actionnaires de la compagnie régionale après les propos alarmants Dr Keith Rowley, Premier Ministre de Trinidad-and-Tobago, à son retour de la réunion du Caricom qui s'est tenue à St Kitts and Nevis. Celui-ci a en effet annoncé à la presse que la compagnie LIAT* pourrait cesser ses vols si elle ne trouvait pas 15 millions de dollars US sous quinze jours.
Julie Reifer-Jones, qui reconnaît d'autre part que la situation financière est délicate, a affirmé que les opérations continueraient malgré les difficultés endémiques à la LIAT. Elle a par ailleurs souligné le manque de soutien politique et économique de certaines destinations régionales. Raison pour laquelle des discussion sont en cours avec tous les États de la Caraïbe concernés par les opération de la LIAT afin de mettre en place une nouvelle politique de partage des coûts. La compagnie, qui n'est pas à sa première alerte sur sa situation financière, est en phase de restructuration depuis plusieurs mois afin de parvenir à un modèle économique durable.

Rappelons que Trinidad-and-Tobago ne fait pas partie des actionnaires de la LIAT qui est détenue en partie par sept États de la Caraïbe dont principalement Barbade, Antigua, St. Vincent et la Dominique. On peut donc s'interroger avec la déclaration Dr Keith Rowley, sur le rôle que Port-of-Spain souhaite jouer sur la scène régionale du transport aérien. Propriétaire de la compagnie Caribbean Airlines qui a déjà absorbé Air Jamaica en 2010, Trinidad-and-Tobago pourrait bien pousser ses pions pour reprendre la main sur une partie du réseau régional. Fort de sa flotte de 12 Boeing 737-800 (remplacés prochainement par des B737 Max8) et 6 ATR72-600 la compagnie au Colibri est dimensionnée et semble prête à remplacer la LIAT si cette dernière fait défaut.

*La LIAT opère 491 vols par semaine entre 15 destinations régionales. Elle exploite cinq ATR42-600 et cinq ATR72-600.

partager...
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this pageBuffer this page